Qu'est-ce qu'un e-liquide ?

e-cigarette et flacon de e-liquide

Un e-liquide, comme son nom l'indique, est un mélange liquide destiné à être utilisé en association avec une cigarette électronique (appelé également vaporisateur), dans le but de mimer ou de se substituer à l'usage d'une cigarette classique.
Ce mélange est généralement composé de deux principaux composants:

  • Du propylène-glycol
  • De la glycérine
  • Un ou plusieurs Aromes 
  • Avec ou sans Nicotine

Le principe du vaporisateur électronique / e-cigarette consiste à chauffer ce mélange, généralement à l'aide d'une résistance électrique appelée atomiseur, de manière à provoquer la formation d'un aérosol qui est alors inhalé par l'utilisateur sous forme de vapeur. Des arômes artificiels sont généralement ajoutés à ce mélange propylène-glycol / glycérine végétale de manière à conférer à la vapeur inhalée une saveur particulière.

 

Le propylène-glycol

La molécule de propylène-glycol

Découvert il y a près de 150 ans, le propylène-glycol (PG) se présente à l'état pur sous la forme d'un liquide visqueux, incolore, inodore et surtout doté de la formidable propriété de rendre les substances organiques solubles dans l'eau.
Cette propriété physico-chimique explique en grande partie l'usage du propylène-glycol dans de très nombreux secteurs de l'industrie (cosmétique, pharmaceutique, textile, agro-alimentaire...) pour lesquels il est devenu indispensable, au point que sa production annuelle mondiale dépasse désormais le million de tonnes.

De par ses très nombreux usages, il existe différentes "qualités" de propylène-glycol. Bien évidemment, on est plus exigeant sur la qualité d'un composant utilisé dans la formulation d'un médicament que lorsque ce même composant est utilisé comme antigel ! Nos e-liquides utilisent du propylène-glycol de qualité USP/EP, c'est-à-dire le standard réclamé par les pharmacopées européenne et américaine.

 

Oui ou non, le propylène-glycol est-il toxique ?

Bien moins que l'alcool ou que... le canabis ;-). En termes plus clairs, le propylène-glycol ne présente aucune toxicité aux doses où il est utilisé dans les produits d'usage courant, quels qu'ils soient. Cette affirmation est d'autant plus sûre que le propylène-glycol est très largement utilisé depuis les années 50 et a donc fait l'objet de très nombreuses études.
Il peut, dans de très rares cas, donner lieu à des phénomènes allergiques (et principalement chez les personnes déjà sujettes à ce type d'hypersensibilité), mais pas davantage que n'importe quel autre composé chimique, même totalement naturel comme le lactose ou l'huile d'arachide.

 

La glycérine

La molécule de glycérine

D'un point de vue physico-chimique, la glycérine ressemble beaucoup au propylène-glycol (liquide visqueux, inodore et incolore) mais se distingue par son goût légèrement sucré. Egalement appelée glycérol, la glycérine est un composé chimique que l'on trouve à l'état naturel dans de nombreuses plantes et dans le corps humain lorsque ses graisses de réserve sont métabolisées pour fournir de l'énergie.
Très largement utilisée dans l'industrie, la glycérine peut être synthétisée (c'est-à-dire "fabriquée" à partir d'autres éléments chimiques) ou extraite à partir d'huiles végétales: on parle alors de glycérine végétale(GV).

Logo glycérine végétale bioLogo ECOCERTDans le but de proposer le liquide le plus sûr possible, nos e-liquides sont composés à partir de glycérine végétale bio, c'est-à-dire de glycérine obtenue à partir de végétaux issus de l'agriculture biologique, selon un processus d'extraction certifié ECOCERT.
Après de nombreux tests et retours d'expériences, nous avons choisi un rapport propylène-glycol / glycérine de 75/25 - le meilleur à notre avis afin d'obtenir une vapeur agréable tout en ménageant le matériel de vapotage.

 

La glycérine, un produit sûr ?

La réponse est encore plus claire que pour le propylène-glycol puisque la glycérine ne présente aucune toxicité. Rien de suprenant, à vrai dire, pour un composé naturellement produit par l'organisme lors du métabolisme des lipides.

 

Et l'acroléine ?

L'acroléine est une molécule toxique notamment produite lors de la dégradation des acides gras. On la trouve également en grandes quantités dans la fumée de cigarette "classique", contribuant à la toxicité pulmonaire reconnue du tabac.
Cette molécule peu sympathique peut également se former à partir de la glycérine, si celle-ci se trouve exposée à des températures supérieures à 280°C. Les e-liquides se trouvant généralement chauffés à 60°-100°C dans une e-cigarette en bon état, le risque de présence de ce composé dans la vapeur est donc quasi nul. Ainsi, si vous ressentez une certaine âcreté à l'usage de votre cigarette électronique, n'hésitez pas à en changer ou à faire contrôler son fonctionnement.

 

Les arômes

Afin de donner au e-liquide une saveur particulière, des arômes sont ajoutés au mélange PG / DV. Ces arômes sont très variés: saveurs tabac blond ou brun, mentholées ou fruitées, etc... De fait, la plupart des arômes alimentaires est susceptible d'être incorporé dans un mélange afin de fournir un e-liquide à la saveur correspondante.

Tous nos e-liquides sont formulés avec des arômes naturels ou de synthèse issus d'une coopération avec des partenaires reconnus de l'industrie alimentaire.

 

La nicotine

La molécule de nicotine

La nicotine est un alcaloïde naturel (comme quoi tout ce qui est "naturel" n'est pas nécessairement sain !) que l'on trouve dans de nombreuses plantes de la famille des Solanacées, et en particulier dans les feuilles de tabac (Nicotiana tabacum).

La nicotine est un produit toxique. Cette toxicité est due au fait que la molécule de nicotine présente une haute affinité avec les récepteurs nicotinergiques, des protéines complexes situées à la surface de nombreuses cellules nerveuses et dont le rôle, vital, est de conduire l'influx nerveux le long des neurones. Exposées à de la nicotine, ces cellules nerveuses se trouvent anormalement stimulées, provoquant l'apparition de phénomènes très variables: tachycardie, augmentation de la pression artérielle, nausées, dépression...

L'autre effet néfaste et très connu de la nicotine est qu'elle induit un phénomène de dépendance. Ainsi, la privation de nicotine chez un sujet sensibilisé induit des manifestations de manque: irritabilité, nervosité, insomnie...

Pictogramme: produit toxiquePour toute ces raisons, la nicotine est considérée par la législation comme un produit toxique, symbolisé par un pictogramme très évocateur sur les produits en contenant (sauf les paquets de cigarette, chercher l'erreur !).
A noter que la nicotine n'est pas seulement toxique par inhalation, mais également par contact direct car elle pénètre facilement par la peau pour se retrouver dans le sang. Ceci explique que tous les e-liquides contenant de la nicotine doivent être conditionnés dans un flacon doté d'une sécurité enfant et, bien sûr, stockés hors de leur portée.

 

Qu'est ce qu'un Vaporisateur Electronique ?

Un vaporisateur éléctronique classique est constituée le plus souvent de trois parties:

  • Une batterie, généralement dotée d'un microprocesseur et d'une diode qui s' allume et vous indique si la charge de la batterie,
  • Un atomiseur ou clearomiseur, le composant qui permet de transfomer le liquide de la cartouche en vapeur,
  • Une cartouche qui renferme le liquide aromatisé contenant ou non de la nicotine.

 

La batterie est l'élément indispensable de votre cigarette électronique puisqu'elle permet au clearomiseur de fonctionner. Le plus souvent, elle est rechargeable grâce à un cordon USB à connecter sur un ordinateur ou une prise de courant. 
La "puissance" de la batterie se mesure en milliampères / heure (mAH): plus ne nombre est grand, plus l'autonomie de celle-ci est importante. Par ailleurs, certaines batteries permettent de faire jouer la tension à appliquer au clearomiseur. Plus cette tension, exprimée en volt, est élevée, et plus le volume de vapeur sera conséquent.

L' atomiseur (ou clearomiseur ou cartomiseur) est composé d'un réservoir contenant le liquide, d'une résistance chargée de faire chauffer ce dernier et d'un embout d'aspiration (aussi appelé "Drip tip") se vissant généralement sur le vaporisateur. 

 

Le Vaporisateur Electronique ou e-cigarette , un substitut nicotinique ?

Le tabagisme est une toxicomanie dans le sens où la nicotine entraîne une dépendance réelle, non seulement psychique (le "geste" de fumer) mais également physique. Chez un fumeur "classique", cette dépendance est, comme nous venons de le voir, essentiellement causée par la nicotine. Le sujet assouvit cette dépendance de manière très simple: en fumant. Le gros problème est, qu'en fumant, le fumeur absorbe non seulement la dose de nicotine réclamée par son corps mais également nombre de substances (plus de 4.000 !) dont certaines très toxiques, directement issues de la combustion du tabac et dont les effets sur la santé sont catastrophiques: problèmes broncho-pulmonaires, risques cancérigènes, effets cardio-vasculaires...

En proposant des e-liquides "enrichis" en nicotine, les fabriquants offrent aux consommateurs de tabac une occasion de procurer à leur corps sa dose de nicotine, tout en évitant l'exposition aux autres produits toxiques générés par la combustion de la cigarette. En ce sens, la cigarette électronique peut officieusement être assimilée à un "moindre mal" pour assouvir une stricte dépendance à la nicotine, avec l'avantage que le sujet conserve le "geste" du fumeur ainsi que le "cérémonial" de la fumée inhalée.

Néanmoins, cette action "substitutive" n'est pas légalement reconnue par les autorités, tant par l'histoire relativement récente de la e-cigarette que par le poids colossal des lobbies concernés (industrie du tabac, laboratoires pharmaceutiques...). Une chose est certaine, même si mal exprimée encore pour les raisons évoquées précédemment: à doses égales de nicotine assimilées, le vaporisateur électronique s'avère bien moins toxique que la cigarette "classique", comme de nombreux spécialistes l'ont déjà reconnu.

 

Quel dosage ?

Dans le but de s'adresser à tous les types de consommateurs: gros fumeurs et fumeurs occasionnels, la plupart des fabriquants de e-liquides déclinent leurs mélanges en plusieurs variantes selon leur teneur en nicotine. Ces différents dosages permettent à tous les fumeurs, quel que soit leur degré de dépendance, de trouver d'emblée un dosage qui satisfasse leur besoin.

Evidemment, l'idéal est que le fumeur parvienne à progressivement diminuer le dosage de nicotine requis, jusqu'à se "désintoxiquer" complètement de toute charge de nicotine. A ce stade, la e-cigarette pourra alors être considérée comme un véritable remède au tabagisme.

Comme de nombreux fabricants, nos e-liquides sont déclinés en plusieurs variantes selon leur teneur en nicotine: 16mg, 11mg, 6mg et 0 mg. Pour ces derniers, le mélange ne contient aucune trace de nicotine et ne s'apparente donc plus du tout à un produit potentiellement addictif; le pictogramme "produit toxique", d'ailleurs, ne figure plus sur ces étiquettes.

  • Taux de nicotine = 0mg/ ml : parfaitement adapté aux fumeurs de cigarettes légères qui souhaitent limiter leur apport de nicotine et aux vapoteurs qui souhaitent profiter d’une vapote « plaisir » avec des saveurs autre que le tabac ( fruité, gourmande,…) sans apport de nicotine,
  • Taux de nicotine = 6mg/ml : adapté aux fumeurs de cigarettes légères ou aux fumeurs de cigarettes fortes souhaitant diminuer leur apport en nicotine,
  • Taux de nicotine = 11mg/ml : adapté aux fumeurs de cigarettes fortes ou très fortes, souhaitant diminuer leur apport en nicotine. Adapté pour les personnes consommant plus de 10 cigarettes par jour,
  • Taux de nicotine = 16mg/ml : adapté aux plus gros fumeurs de cigarettes (plus de 20 cigarettes par jour).